Articles

Définition

Issue de la naturopathie, la biorésonance est une méthode thérapeutique qui consiste à enregistrer et à modifier, avec un appareil spécifique, les ondes électromagnétiques émises par le corps. La biorésonance est également appelée, thérapie VITATEC, MORA, BICOM, homéopathie électronique, thérapie bio-énergétique ou thérapie bio-informative.

Philosophie

Pratiquement tous les systèmes thérapeutiques holistiques (médecine chinoise, ayurvéda, etc.) admettent que notre vie dépend de certaines énergies que nos sens conscients ne nous permettent pas de concevoir. En 1975, les scientifiques ont réussi à prouver l’existence de photons: autrement dit, toute cellule vivante envoie de la lumière. La vie est donc constituée d’ondes électromagnétiques. Ces principes ont permis de développer la biorésonance, qui considère que chaque être humain dispose d’un spectre typique d’ondes électromagnétiques qui pourra être utilisé à titre thérapeutique.

Concept

Dans le concept de biorésonance, les molécules du corps émettent des ondes électromagnétiques. Celles-ci présentent un spectre typique pour chaque personne, formé de parties harmonieuses (saines) et discordantes (malades). Les signaux émis par le corps sont captés par des électrodes, transmis dans un appareil où ils seront modifiés et renvoyés dans le corps au moyen d’autres électrodes. Cette opération permet d’éliminer les ondes malsaines et d’activer le potentiel d’autoguérison du corps.

Applications

C’est un travail en profondeur qui permet de réequilibré le corps soit les organes et les objets corporels concernés. Depuis une quinzaine d’années, cette thérapie est aussi utilisée avec des animaux.

Les facteurs responsables de la perturbation des fréquences vibratoires sont nombreux :

  • Allergènes alimentaires, environnementaux ou cosmétiques
  • Choc émotionnel
  • Mauvaise alimentation
  • Mauvaise hygiène de vie
  • Médicaments
  • Métaux toxiques
  • Présence de perturbations électriques ou électromagnétiques
  • Stress
  • Vaccins

La biorésonance permet donc de détecter et de soigner les troubles suivants :

  • Allergies alimentaires
  • Asthme
  • Dermatite atopique
  • Eczéma
  • Maladies rhumatismales
  • Migraine
  • Problèmes dentaires ou maxillaires
  • Rhume des foins

Autotraitement

Dans les cas où la thérapie par biorésonance n’apporte pas elle-même la guérison, elle permet au thérapeute de déceler la faiblesse de certains organes par la mesure et de trouver le remède approprié, lequel est testé directement sur le patient. Celui-ci optera alors pour un traitement à base d’homéopathie, de phytothérapie de gemmothérapie, de sels minéraux, de vitamines, d’oligo-éléments, de compléments alimentaire, etc.

Les thérapeutes et leur formation

Issue de la naturopathie, la biorésonance est, le plus souvent, pratiquée par des naturopathes. Mais de nombreux thérapeutes utilisant cette méthode auront des formations différentes. Seul point commun: ils doivent tous avoir une excellente connaissance de l’organisme.

Le traitement et son déroulement

Le traitement par biorésonance revêt deux aspects qui permettent de :

  • Mesurer et tester les méridiens d’énergies pour repérer où se situent les déséquilibres. Tester les fréquences vibratoires des divers systèmes immunitaire, digestif, respiratoire, et des différents organes, glandes endocrines, circuits énergétiques, etc.
  • Mesurer et tester quels sont les éléments perturbateurs à la base de la maladie : allergies digestives ou cutanées, asthme, fatigue chronique, crampes, etc.

Pour poser son diagnostic, le thérapeute utilise un appareil électronique spécifique (Vitatec, Mora, Bicom) relié au patient par des électrodes ECG. Celles-ci vont absorber les vibrations électromagnétiques perturbatrices et les ramener vers l’appareil de thérapie. Les vibrations y sont transformées et réintroduites dans le corps, via d’autres électrodes, sous forme de vibrations thérapeutiques curatives. Les ondes malades sont ainsi neutralisées. Cela engendre le renforcement des défenses immunitaires propres à l’organisme et une mise en marche des mécanismes de régénération spontanée. La durée du traitement dépend du rééqulibre à traiter et du patient.

Conseils pratiques

La biorésonance est particulièrement adaptée aux allergies aiguës et chroniques telles que eczémas, asthme, rhume des foins et incompatibilités alimentaires. Elle est également utile lors de dermatite atopique, de migraine et de maladies touchant les organes internes (inflammations des parois de l’estomac par ex.). Enfin les cicatrices, les blessures ainsi que les problèmes d’ordre dentaire ou maxillaire peuvent se traiter par biorésonance.

Remboursé par la caisse-maladie ?

Beaucoup de caisses-maladie contribuent aux frais de traitement dans le cadre de l’assurance complémentaire. Pour plus d’informations, renseignez-vous directement auprès de votre caisse-maladie.

La Micronutrition

Un complément alimentaire est une denrée alimentaire dont le but est de fournir un complément de nutriments ou de substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique manquants ou en quantité insuffisante dans le régime alimentaire normal d’un individu (vitamines, minéraux, acides gras, ou acides aminés).

Propriétés

Une cuisine saine est censée fournir une alimentation équilibrée répondant aux apports journaliers recommandés (AJR). Toutefois, les suppléments nutritionnels, médicamenteuse ou par l’enrichissement des aliments, permettent d’éviter certaines carences.

Par exemple, dans de nombreux pays, on enrichit le sel en iode afin de prévenir le crétinisme et le goitre. La vitamine B12 n’étant pas présente dans les plantes, les végétaliens doivent prendre un supplément ou consommer des aliments enrichis pour s’assurer un apport adéquat. Les bébés et enfants ont besoin d’apports en vitamine D, laquelle devrait idéalement être apportée par l’alimentation, mais sera souvent prise sous forme de compléments alimentaires en raison de sa faible disponibilité dans la ration quotidienne.

En Europe, la vitamine D était jusqu’à récemment souvent apportée par l’huile de foie de morue. De même les femmes ont des besoins 77 % plus élevés que les hommes en fer, et ce dès la puberté (en raison des pertes dues aux règles ou aux accouchements) ainsi qu’en calcium lors de la ménopause (pour éviter l’ostéoporose, conséquence des modifications hormonales). Or les aliments vont contenir des quantités variables de vitamine D, de fer ou de calcium. Il en résulte que seule une alimentation équilibrée, associant des aliments de types nutritionnels différents peut assurer les apports des éléments indispensables.

Selon une enquête réalisée en 1995 dans 11 pays d’Europe et selon l’étude du Val de Marne (Herberg, Desjeux, Favier, Deheeger, 1991) :

  • 100 % des individus ne reçoivent par les AQR*, en vitamine E et Zinc.
  • 100 % des femmes et 75 % des hommes ne reçoivent pas les AQR* en magnésium.
  • 90 % des individus ne reçoivent par les AQR* en vitamine B6.
  • 80 % des individus ne reçoivent par les AQR* en vitamine B1.

Quelques exemples :

  • Glycérophosphate de Magnésium : catalyseur de toutes les étapes permettant la production d’énergie, modulateur de tous les types de stress, en cas de surmenage, stress, spasmes, syndrome prémenstruel, grossesse.
  • Bactéries probiotiques et prébiotiques : régénère la flore intestinale lors de troubles, aussi en prévention de la « tourista », aide les défenses immunitaire, mycoses vaginales, etc.
  • Anti-oxydants : tels que vitamines C, E, béta carotène, lutéine, lycopène, sélénium, extraits de raisin, thé vert, myrtille, etc. Pour prévenir le vieillissement, protection cellulaire, stress oxydatif, lors de pathologies aigües infectieuses, traumatique, inflammatoires, allergiques.
  • Collagène : pathologies articulaires inflammatoires, adjuvant aux traitements rhumatoïdes ou autres maladies auto-immunes.

Toxicité et effets indésirables

Sous réserve de très grands abus, les compléments alimentaires n’ont aucune toxicité ou d’effets indésirables.

Mode d’utilisation

Les compléments alimentaires ne remplaceront jamais une alimentation équilibrée ils seront proposés lors de carences nutritionnelles, de besoins accrus (supplémentation des personnes âgées, sportifs, en cas de maladie, récupération après une maladie, prises de certains médicaments, fatigue intense, sevrage, régimes appauvris, etc).

* AQR = Apport Quotidien Recommandé

La Réflexologie

Cette technique manuelle via les pieds ou les mains, par des points réflexes de massage, va chercher dans le corps, les tensions et tout ce qui peut se présenter durant un problème physique, psychologique ou tout simplement un mal être général.

C’est une aide préventive précieuse, Elle permet de déceler rapidement un éventuel embarras, qui n’est pas forcément extériorisé. Pour tous ceux qui n’aiment pas se faire masser, la réflexologie permet de recevoir un soin thérapeutique.